Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Johnny vend son chalet de Gstaad

Mis en ligne le 05.02.2015 à 05:53

Sophie Gaitzsch

Exclusif. Le chanteur français avait déjà quitté fiscalement la station en 2013, où il bénéficiait d’un forfait d’impôt, pour Los Angeles.

Le chalet compte neuf pièces, trois balcons et deux terrasses pour une surface habitable de 320 m2. Orienté plein sud, il se situe sur les hauts de la très chic station de Gstaad. La propriété appartient à Johnny Hallyday et, depuis le mois de décembre, elle est en vente pour 9,975 millions de francs. L’annonce, agrémentée de nombreuses photos, se trouve sur le site de la société de courtage en immobilier Cardis Sotheby’s International Realty.

Thomas Geiser, courtier responsable de l’objet et directeur de la succursale montreusienne de Cardis Sotheby’s, confirme qu’il s’agit bien du chalet Jade, lequel appartient au chanteur français.

«Nous essayons d’être aussi discrets que possible et nous n’en avons pas parlé jusqu’ici. Mais Johnny ne s’en cache pas.» Le spécialiste estime que le chalet devrait trouver preneur rapidement et prédit une vente d’ici à la fin de l’hiver. «Il s’agit d’un très bel objet, très confortable sans être trop bling-bling. Je le fais visiter régulièrement et les clients qui s’y intéressent adorent. Il y a de la demande pour ce type de biens à Gstaad, un micromarché qui s’adresse à une clientèle fortunée, où les objets en vente sont rares.»

No comment

Aucune information sur les raisons de cette décision ne filtre du côté du clan Hallyday. Contactés, son attachée de presse et son avocat n’ont pas donné suite à nos sollicitations. Du côté de la commune de Saanen, qui comprend le village de Gstaad, le directeur administratif Armando Chissalé n’en dévoile pas davantage: «Je ne connais pas les raisons qui motivent Johnny Hallyday. Chacun est libre de vendre son chalet.» Dans la région, la nouvelle ne surprend cependant pas. «Il n’avait plus aucune raison de posséder une propriété en Suisse», souffle une professionnelle de l’immobilier. La vente survient en effet deux ans après la fin de l’exil fiscal mouvementé de la star dans l’Oberland bernois.

Johnny avait acheté le chalet en 2006. Quelques mois plus tard, il confirmait son installation à Gstaad «pour des raisons fiscales», en claironnant tout le mal qu’il pensait du droit français en la matière. «Je ne veux plus être un mouton qui se fait tondre», avait-il alors déclaré au magazine Paris Match. Il précisait qu’il séjournerait désormais «six mois et un jour par an en Suisse», la durée nécessaire pour bénéficier d’une taxation au forfait.

En pleine campagne présidentielle française, l’annonce avait provoqué un tollé. Et la polémique s’était poursuivie les années suivantes. En cause, notamment: le rocker n’aurait pas passé en Suisse les six mois par an requis, partageant son temps entre Paris, Los Angeles et l’île française de Saint-Barthélemy. Début 2013, il avait finalement déplacé son domicile fiscal en Californie.

Quelles que soient les raisons de la vente, Gstaad voit partir un ambassadeur de marque. Johnny publiait il y a quelques semaines encore des photos de ses vacances dans le chalet familial sur les réseaux sociaux. Il n’est toutefois pas exclu que le chanteur, un habitué de la station depuis plusieurs décennies, continue de la fréquenter. «Peut-être à l’hôtel ou en location», commente Thomas Geiser. Et Gstaad peut se consoler avec l’arrivée récente d’une autre star qui contribue à sa renommée: Madonna y passe des vacances de ski ultramédiatisées depuis 2011, séjours qu’elle documente abondamment pour ses 2,8 millions de followers sur Instagram. 


Hebdo » Cadrages


Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Diaboliques éoliennes?



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs