Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Meapasculpa: alerte à la bombe de l’amour

Mis en ligne le 04.08.2016 à 05:58

Isabelle Falconnier

Chère madame la terroriste de l’amour à Annecy,

Chapeau. Votre mari doit être fier de vous. Vous lui avez prouvé à quel point vous teniez à lui. Les jours passent, après avoir fichu un bordel sans nom à l’aéroport de Genève en annonçant une passagère avec une bombe, vous avez été condamnée à six mois de prison dont trois mois ferme, et je n’en reviens pas de l’audace infinie, énorme, démesurée, de votre geste. Il faut être un gamin de 3 ans, et encore, pour ne pas savoir qu’une fausse alerte à la bombe est une chose grave qui mérite une grosse fessée, voire de la prison ferme comme vous l’avez appris à vos dépens. Donc, vous saviez que c’était grave. Néanmoins, votre fureur, votre dépit, votre rage, votre douleur étaient trop débordants pour que vous puissiez freiner cet élan ravageur.

Au nom de toutes les femmes, je vous remercie d’avoir démontré de quoi une femme jalouse est capable. C’est beau une femme jalouse. Ça peut faire autant de ravages qu’un terroriste.

Que votre mari entretienne ou non une aventure avec la femme objet de votre courroux importe peu. Vengeance ou coup de semonce, qu’importe. Vous nous vengez de toutes les fois où nous avons regardé ailleurs, courbé l’échine, attendu que ça passe. Vous nous vengez de toutes les humiliations subies en silence, de toutes les dragues de bureau minables de la part d’hypocrites patrons, de toutes les permissions égoïstes que s’accordent les hommes pendant que les femmes comme vous restent vissées à la maison avec quatre mômes et que, forcément, côté séduction et cabrioles, ça laisse à désirer.

Vous avez tenté ce que nous avons toutes rêvé de faire un jour, hésitant entre l’étranglement, les épingles vaudoues, l’acide, la crevaison de pneu ou l’empoisonnement, aux filles que nos maris reluquent avec plus ou moins d’insistance ou de lâcheté.

Madame, vous êtes une héroïne.

L’amour et, partant, la jalousie, sont le plus puissant moteur qui existe et grâce à vous, on s’en souvient maintenant. L’amour est terroriste, parfois. L’amour fait mal et veut faire mal, souvent.

Madame, vous êtes une héroïne mais il va falloir remonter la pente. Quand on fait tout exploser, ou presque, il y a pas mal de morceaux à recoller.

J’espère que vous avez bien pris votre pied, pendant quelques heures au moins. Que la jubilation, même passagère, vous a fait oublier l’humiliation que vous pensez avoir subie. J’espère que votre mari est conscient de la chance qu’il a d’avoir une femme qui tient autant à lui. C’est exprimé avec un peu d’emphase, certes, la manière est un peu démonstrative, il faut en convenir. Ça fait cher la déclaration de jalousie. Mais vous avez pris l’univers entier à témoin: quand on aime, on devient folle.

Je vous souhaite bonne chance.

[email protected]


Hebdo » Chroniques


[email protected] Chère Isabelle, je ne vous félicite pas dans votre opération d'apologie du terrorisme doublé d'une crtaine cécité de reconnaître la différence entre l'amour et la rancune. Son ex ne vaut probablement pas bcp plus qu'un poireau avarié dans un mauvais papet!
Et pour une organisatrice de salon du livre, symbole d'imagination et de création culturelle, votre article ne vaut pas plus qu'une sardine pas fraiche dans une mauvaise bouillabesse...
Mais bon, j'ai un problème avec les femmes... Je les trouve toutes belles et aimables.
Bien affectueusement.
CV
07.08.2016 - 10:15

Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs