Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Du bon usage des algorithmes

Mis en ligne le 05.01.2017 à 06:00
Alain Jeannet, rédacteur en chef

Alain Jeannet, rédacteur en chef

© Hebdo



Alain Jeannet

L’Élection de Donald Trump a eu au moins une vertu: elle met en lumière le fonctionnement des réseaux sociaux et la propension de Google, Facebook, Twitter… à propager de fausses vérités. Ces géants de l’internet ont par ailleurs tendance à présenter à leurs usagers des informations comme calibrées pour renforcer des convictions préexistantes – c’est l’effet dit des bulles cognitives. Au cœur de ces développements, il y a les algorithmes, des formules mathématiques conçues pour prendre des décisions sans l’intervention de l’homme.

Ce sont les maîtres de la quatrième révolution industrielle. Portent-ils avec eux la promesse d’un monde meilleur dans lequel les robots libéreront les hommes du travail? Ou faut-il craindre l’avènement d’une nouvelle dictature (lire Dans le cerveau de Larry Page)?

Les algorithmes ne sont ni bons ni mauvais en eux-mêmes. Le problème, c’est que les prophètes de l’internet, les Larry Page et autres Mark Zuckerberg qui défendent habituellement la transparence totale s’abritent derrière le secret commercial lorsqu’il s’agit d’expliciter leurs modes opératoires et leurs intentions.

C’est ce que le juriste américain Frank Pasquale appelle la «société de la boîte noire». Sans inhiber le processus d’innovation, nous devons, dit-il, encadrer les géants de la technologie par des lois qui garantissent la protection de la vie privée et notre culture démocratique. Sur ce point, toujours selon lui, l’Europe a une longueur d’avance sur les Etats-Unis (lire son interview Frank Pasquale: «Google a su se rendre indispensable aux élites politiques, financières et militaires»).

en aucun cas il ne faut se limiter aux aspects pratiques de cette révolution. Les nouvelles technologies ne modifient pas seulement les gestes de la vie quotidienne, elles transforment les secteurs économiques les uns après les autres et entraînent une nouvelle géographie du pouvoir dans la plupart des sociétés.

Osons le mot: l’intelligence artificielle, l’exploitation des données et les utopies des ingénieurs de la Silicon Valley qui vont de pair posent des questions de civilisation. Jusqu’ici relativement peu critiques, les journalistes ont un rôle particulier à jouer, ils ont devant eux un immense travail d’enquête, d’explication et de réflexion à accomplir pour aider le public à faire façon de ce monde 4.0.

Comme  rien  n’est simple, les géants de l’internet sont aussi ceux qui apportent parfois les réponses les plus pertinentes à la crise des médias traditionnels. Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, le père de la tablette Kindle, par exemple, n’a pas été seulement un facteur de bouleversement dans le domaine du livre. En sauvant le Washington Post, l’un des titres américains légendaires, il fait la preuve de la viabilité économique du bon journalisme et de sa valeur pour la démocratie.

A condition d’innover – la presse a été jusqu’ici l’une des très rares industries à ne pas avoir de budget de recherche et de développement. Ainsi ne vient-il pas seulement d’engager une soixantaine de journalistes. Il les encourage aussi à travailler en binôme avec la septantaine d’ingénieurs actifs dans la rédaction du Post. Une manière de s’assurer que les contenus atteignent les lecteurs là où ils se trouvent et dans les formats les plus adaptés. Car ce n’est pas la qualité des articles qui pose problème, dixit Bezos, mais la manière dont ils sont distribués. CQFD.

Une nouvelle dictature? Les algorithmes ne sont ni bons ni mauvais en eux-mêmes. Qu’on parle de santé ou de commerce en ligne, de services financiers ou d’offre médiatique, il faut simplement savoir par qui, comment et à quelles fins ils sont utilisés. Ce sera parfois pour le pire. Et, le plus souvent, espérons-le, pour le meilleur. 


Hebdo » Edito


Pascal.KOTTE PROGRAM or BE PROGRAMMED ! Le problème est celui de la gouvernance. Les multinationales servent l'intérêt que nous leurs avons dicté: Celui de leur économie et de leur propre rendement. Business first !
Ce ne sont pas des fondations à buts humanistes, même si certains Milliardaires essayent de se "racheter" comme la fondation à Billy, avec grandes maladresses semble-t-il... YouTube, de Gogol, pourrait proposer des vidéos qui enrichissent nos enfants de contenus éclairants et augmentant leurs intelligences. Mais non, les algorithmes bigdata et surtout ‘deep learning’, leur permettent de sélectionner celles qui vont les hypnotiser et les rendre addicts, et en sachant pertinemment que le lecteur n'a pas les 13 ans annoncés... Comme les jeux, surtout gratuits, sont condamnés à devoir enrichir les actionnaires, au détriment de l'enrichissement du contenu de nos petites têtes blondes...
L'intérêt de quelques, au détriment de tous...

J'ai tenté de convaincre les grands-parents d'assurer la curation de contenus enrichissants: http://intergen.GPclimat.ch
Mais ce n'est que peu utilisé et j’attends encore des grands-parents qu’ils viennent se former sur Medium (pourtant bien plus simple que Wordpress), alors que nous le leur proposons tous les mois, lors la journée mensuelle libre d’entraide numérique http://pully.intergen.digital... Alors qui, les parents stressés ? Une école encore incompétente ?

En 1990, je demandais à mes profs d'informatique, quand l'ordinateur deviendra-t-il intelligent ?
"Quand il pourra battre un humain aux échecs" m'a-t-il dit. "Mais ce n’est pas avant un demi-siècle, au moins". 7 ans après, Kasparov tombait devant 'Deepblue' d'IBM, 2 tours (racks) de calculateurs. Alors ? Lui ais-je dit. "Non, cet ordinateur n'est pas intelligent, juste plus puissant. Il devra battre l'humain au jeux de Go !"
J'ai calculé que mon téléphone portable actuel fournissait plusieurs dizaines de fois la puissance de "Deepblue" et donc de quoi battre plusieurs Kasparov…
Cela a pris moins de 20 ans, en 2016 'AlphaGo' de Google battait l'homme au jeu de Go, avec une seule tour de calcul.
Je n'ai pas revu ce prof, mais je suis désormais apte à vous répondre:
"Non, l'ordinateur est toujours aussi stupide ! Aucune intelligence !"
Le terme "IA" est une usurpation. Mais le 'deep learning' permet aux ordinateurs de construire des arbres de décisions qui deviennent plus puissants que nos meilleurs prédicteurs 'humains', à force d'apprentissages... L'IA de Facebook est capable de détecter si un couple se déclarant (oui, le curé ou le Maire, c’est « as been »), va rester ensemble plus de 6 mois, ou pas, avec plus de 90% d’exactitude… Comme ce n’est pas vendeur, le couple n’en sera pas averti. Mais ils trouveront bien des acheteurs…
La fameuse Loi de Moore, c'est une exponentielle. La singularité n'est certes pas pour demain, mais elle arrive. Quand l’ordinateur deviendra intelligent, nous ne le saurons probablement pas de suite...

J’espère que cela va venir vite car il y a urgence à créer plus d’intelligence. L’humanité semble incapable de créer de l’intelligence collective. Si nous semblons tous vouloir la fin des guerres et des famines, comme de l’ignorance. Nous sommes incapables de le faire, alors que c’est possible. 2 Milliards ne mangent pas à leur faim, la Terre peut nourrir 10 Milliards… Au lieu de cela, nous continuons de ruiner ou détruire les sols précieux, à coup de Mosanto, Bayer maintenant, ou par des déboisement massifs, ou des reboisements stupides (Eucalyptus, Palme)… On le sait, et on continue…
Nous pouvons juste espérer que cette première IA, la singularité, sera bienveillante vis-à-vis de l’humanité, et non elle aussi, vendue aux intérêts de quelques uniquement… Comment peut-on donc programmer de la déontologie dans les algorithmes ?
On en cause ? Venir aussi sur https://medium.com/cloudready-ch/cest-quoi-iaas-paas-et-saas-le-cloud-c169451d73bc
11.01.2017 - 01:20

Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs