Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Fiscalité: Vaud, le fisc passe à l’e-facture

Mis en ligne le 24.01.2013 à 05:57

© Mix&Remix



VAUD. La cyberadministration continue de se moderniser en offrant à ses contribuables la possibilité de recevoir et de payer leurs impôts par voie électronique. L’administration vaudoise continue de se distinguer en...

VAUD. La cyberadministration continue de se moderniser en offrant à ses contribuables la possibilité de recevoir et de payer leurs impôts par voie électronique.

L’administration vaudoise continue de se distinguer en matière d’innovations technologiques. Après la déclaration d’impôt expédiée par l’internet sans signature et sans pièce justificative, la cyberadministration, forte de son succès, a lancé à la mi-octobre le service VaudF@ctures/Tax, qui permet aux contribuables de recevoir et de payer leurs impôts par voie électronique (e-banking). Pour bénéficier de ce nouveau service, il suffit de posséder un compte e-banking (ou e-finance pour la Poste) et une adresse e-mail.

Une fois enregistrés, les contribuables recevront leurs factures par e-banking, le fisc les informant par e-mail lorsque l’une d’entre elles doit être payée. Pour l’heure, seuls les acomptes, les décomptes ICC (impôts cantonal et communal) et IFD (impôt fédéral direct) ainsi que les décisions de taxation peuvent être transmis et payés via ce canal proposé par le portail cantonal e-VD. Deux semaines après son introduction, plus de 1300 contribuables s’étaient déjà inscrits pour accéder à ce nouveau service.

D’autres impôts, ceux des sociétés, des contribuables à la source, l’impôt sur les chiens, l’impôt foncier ou les gains immobiliers feront encore l’objet d’un envoi postal. «La cyberadministration vise à rendre les services publics plus accessibles à leurs usagers et à améliorer le fonctionnement interne de l’administration, en exploitant de manière optimale les technologies de l’information et de la communication», explique Francis Perroset, adjoint du chef de service et responsable de l’état-major de direction à l’Administration cantonale des impôts.

Ce projet contribue aux objectifs du Conseil d’Etat, qui a décidé de mettre en œuvre la simplification des tâches administratives, précisent les autorités vaudoises. En décembre, le Grand Conseil a par ailleurs voté le montant de l’exonération fiscale de la solde allouée aux pompiers volontaires. Elle se montera à 9000 francs dès l’an prochain.



À SAVOIR
Délai dépôt déclaration: 15 mars 2013
Où se renseigner: 021 316 00 00, lu-ve 8-17 h, info.aci@vd.ch, www.vd.ch/impots
Où télécharger le logiciel: www.vd.ch/impot


Investir dans sa prévoyance
Les astuces et conseils de Bernard Jahrmann

Drys fiduciaire

«En ma-tière de prévoyance, on connaît bien évidemment le célèbre 3e pilier A, à constituer auprès d’une banque ou d’une assurance. Cette dernière permet d’inclure dans la prime l’assurance d’un risque (décès ou invalidité, par exemple). La totalité de la prime, au maximum 6739 francs cette année, pourra être portée en déduction. Pensez, le cas échéant, à constituer plusieurs 3es piliers A afin de pouvoir décider de plans d’investissements différents et, à terme, récupérer les capitaux séparément et, ainsi, payer moins d’impôts.

Frais de formation. Outre les frais de repas à l’extérieur et les frais de déplacement, n’oublions pas que les autres frais professionnels ne se restreignent pas au forfait de 3%. Certains peuvent être invoqués en sus, tels que la formation. Attention à ne pas confondre formation et perfectionnement. En fiscalité, seul le perfectionnement est déductible et la limite n’est pas toujours claire. Mais, si vous prenez par exemple des cours de langue, hormis l’écolage, n’oubliez pas de déduire les frais de déplacement. Cela peut à l’extrême inclure la nuit d’hôtel si vous suivez des cours sur deux jours.»

L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Le courrier des lecteurs



Cadrages

Obésité



Nos Hors-séries

Voyages