Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Rentrée littéraire: l’éditeur Bernard Campiche interdit de diffusion

Mis en ligne le 07.04.2016 à 05:58

C’est du jamais vu en trente ans d’édition. Bernard Campiche, éditeur basé à Orbe depuis 1986, avait prévu de faire paraître ce printemps le premier récit autobiographique de Marcel Nicolet, Prison ferme.

L’ouvrage devait se retrouver cette semaine en librairie. Par décision de «mesures superprovisionnelles» du Tribunal régional des Montagnes et du Val-de-Ruz, la justice a interdit sa diffusion et sa vente. Les exemplaires diffusés ont été rappelés par l’éditeur. Bernard Campiche est convoqué par la justice le 14 avril prochain. La juge Noémie Helle, en charge du dossier, rendra sa décision finale. Elle est actuellement en train de lire le récit incriminé.

Que lui reproche-t-on? Cela tient à la personnalité de son auteur. Marcel Nicolet, 60 ans, né en Gruyère, connu comme gastro-entérologue à La Chaux-de-Fonds, est actuellement incarcéré à l’établissement pénitentiaire de Witz­wil. Il a été condamné à quatorze ans de prison pour le meurtre de son épouse.

Même si son récit se centre sur sa quête de résilience et sur son quotidien de prisonnier, plus que sur le passé, sa famille refuse de le voir paraître. «Il suffit pourtant de le lire pour se rendre compte que c’est un cri d’amour pour ses deux filles», commente l’éditeur, qui dit «tomber des nues» devant l’interdiction de diffusion. 


Hebdo » Projecteurs


Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs