Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Teodorin Obiang se fait saisir son yacht

Mis en ligne le 08.12.2016 à 05:58
«EBONY SHINE» Ce yacht a été arraisonné à la demande du Ministère public de Genève.

«EBONY SHINE» Ce yacht a été arraisonné à la demande du Ministère public de Genève.

© DR



François Pilet

Pas de croisière dans les Caraïbes à Noël pour Teodorin Obiang, vice-président et fils du dictateur de la Guinée équatoriale. Son magnifique yacht de 76 mètres avec cinéma, hammam et héliport, l’Ebony Shine, a été séquestré vendredi 2 décembre aux Pays-Bas, à la demande du ministère public de Genève.

Le parquet avait déjà confisqué les voitures de luxe que le potentat et play-boy de 47 ans entreposait à Cointrin, début novembre, dans le cadre d’une enquête pour corruption. Cette saisie avait permis de remonter aux deux yachts de Teodorin, estimés à 250 millions de dollars. L’Ice était parqué à Gibraltar et l’Ebony Shine dans le chantier naval de Makkum, aux Pays-Bas.

Grâce aux informations obtenues par L’Hebdo, les procureurs genevois se sont penchés sur le cas de l’avocate Anouch Sedef, du cabinet Meyer Avocats, gérante des deux navires. Panique à bord! Sentant le coup venir, les serviteurs du dictateur ont tenté de mettre les yachts à l’abri.

L’Ice a vite quitté Gibraltar pour rejoindre Tanger, au Maroc. L’Ebony Shine, tout juste remis à neuf, a quant à lui reçu l’ordre d’appareiller pour la Guinée. Trop tard. Averti à temps, le parquet d’Amsterdam a dépêché une navette pour le rattraper. L’Ebony Shine a été arraisonné avant de passer la première écluse.


Hebdo » Projecteurs


Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Courrier des lecteurs



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs