Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Le populisme, méthode de captation du pouvoir et prémisse de l'autoritarisme

Mis en ligne le 28.11.2016 à 16:47

François Cherix

L’élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis constitue un choc pour les démocraties. Couronnement d’une campagne mensongère, haineuse, misogyne, nationaliste, raciste, elle contribue à rendre le monde plus dangereux, tant par les décisions politiques qu’elle laisse craindre que par les effets de contagion qu’elle est susceptible de produire.

Certes, cette victoire est le résultat d’une somme de facteurs différents, dont certains sont spécifiquement américains. De plus, elle repose sur des problématiques économiques et sociales précises. Mais par ailleurs, elle s’inscrit aussi dans une chaîne d’événements qui voient les leaders et les fantasmes qualifiés de populistes triompher.

Mais quelle est la vraie nature du populisme ? Est-ce une simple expression à la mode ou un mécanisme politique précis ? Pourquoi ce phénomène majeur est-il source de malentendus ? Quelles sont ses fonctionnements, ses effets, ses dangers ? Comment le comprendre et le combattre ?

Si ce débat vous intéresse, la note de synthèse ci-dessous vous propose quelques repères dans ce champ d’interrogations…

 


< Retour au sommaire du blog "Ombres et lumières sur Palais fédéral"




Curieux Le populisme est peut-être très dangereux. Mais que dire de l'"ampoulisme"? C'est à dire l'abus du style ampoulé.

L'ampoulisme se présente comme un remède au populisme.

Cela consiste aussi à faire des phrases creuses avec des mots savants, pour ne rien dire. Sur un ton sentencieux et moralisant. Il y a plusieurs variétés d'ampoulisme très répandues dans les médias en Suisse romande. L'ampoulisme de type chérixien se reconnait au fait qu'il est parsemé de tournures vieillies, fleurant bon le XIXe siècle. On croirait lire de la prose du temps d'Henry Druey. C'est ce qui fait son charme - vieillot. C'est unr resucée du style quarante-huitard (oui quarante, pas soixante) attardé. Il s'accompagne aussi d'une dose de romantisme candide un peu gnangnan à la Jacques-Dalcroze, et du port d'une vieille barbe - elle aussi de style quarante-huitard.

Attention c'est un médicament. A consommer avec modération, jamais sans consulter d'un médecin.

Posologie: se gargariser tous les matins en disant: "je suis un républicain éclairé".

Effets secondaires: Attention l'ampoulisme s'il est administré à un-e citoyen-ne (style épicène) menacé-e de "dérive populiste" risque de provoque une somnolence et des baillements. Dans ces cas il est à craindre que le traitement n'aggrave le mal. Cesser immédiatement la prescription sous peine que le sujet devienne un populiste blochéro-trumpiste-staufférien-freysingèrien incurable.

28.11.2016 - 22:15
Curieux Le populisme est peut-être très dangereux. Mais que dire de l'"ampoulisme"? C'est à dire l'abus du style ampoulé.

L'ampoulisme se présente comme un remède au populisme.

Cela consiste aussi à faire des phrases creuses avec des mots savants, pour ne rien dire. Sur un ton sentencieux et moralisant. Il y a plusieurs variétés d'ampoulisme très répandues dans les médias en Suisse romande. L'ampoulisme de type chérixien se reconnait au fait qu'il est parsemé de tournures vieillies, fleurant bon le XIXe siècle. On croirait de la prose du temps d'Henry Druey. C'est ce qui fait son charme - vieillot. C'est une resucée du style quarante-huitard (oui quarante, pas soixante) attardé. Il s'accompagne aussi d'une dose de romantisme candide un peu gnangnan à la Jacques-Dalcroze, et du port d'une vieille barbe - elle aussi de style quarante-huitard.

Attention c'est un médicament. A consommer avec modération, jamais sans consulter un médecin.

Le traitement s'apparente à la méthode Coué. Il faut prendre ses désirs pour des réalités. Efficacité faible à nulle.

Posologie: se gargariser, une ampoule tous les matins, en disant: "je suis un républicain éclairé".

Effets secondaires: Attention l'ampoulisme s'il est administré à un-e citoyen-ne (style épicène) menacé-e de "dérive populiste" risque de provoque une somnolence et des baillements. Dans ces cas il est à craindre que le traitement n'aggrave le mal. Cesser immédiatement la prescription sous peine que le sujet devienne un populiste blochéro-trumpiste-staufférien-freysingèrien incurable.
28.11.2016 - 22:21
alibi
Pendant des décennies, les plus grands partis d'Europe continentale ont été unanimes à l'égard des valeurs fondamentales de l'intégration européenne qui prévoient l'ouverture des frontières, le commerce sans barrières et une devise commune.  Aujourd'hui, sur fond de déception globale actuelle face aux idées d'intégration, les nationalistes et les populistes arrivent à réunir sous leurs bannières tant de personnes déçues par les résultats déplorables de ces politiques.
Le reste n est que littérature.
29.11.2016 - 20:48

Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs