Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Yves Yersin, ou le cauchemar de dernière minute

Mis en ligne le 18.08.2013 à 15:09
Yves Yersin à Locarno

Yves Yersin à Locarno

© Keystone



Thierry Jobin

J'espérais écrire davantage sur Locarno, mais je me suis vite rendu compte que mon devoir de réserve m'empêcherait de m'exprimer sans paraître complètement déplacé.

Ecrire ou diriger un festival, il faut choisir.

Donc motus ce fut sur bien des sujets qui nous permettent pourtant, aux autres grands festivals suisses comme Nyon ou Fribourg, de réfléchir, de nous remettre en question, d'apprendre de nos erreurs. Parce que Locarno, qui a un peu, dans ses angoisses, tendance à oublier qu'il travaille d'abord avec nous que contre Zurich, expérimente constamment tant sa position parmi les grands qui l'entourent, de Cannes à Toronto, n'est pas évidente.

Comment intéresser et impliquer l'industrie tout en menant un festival d'abord porté par le public?

Jusqu'où laisser entrer les sponsors dans l'enceinte des projections sans que ça devienne contreproductif pour le commerce, pour l'art, pour le public?

Faut-il vendre la Piazza Grande alors que Cannes n'a jamais cédé ses marches?

Comment conserver la fidélité d'une famille de cinéastes qui, même en cas de creux d'inspiration, permette de lutter contre les grands festivals tels Cannes ou Venise en garantissant autant que possible l'exclusivité de leurs nouveaux films?

Etc.

Tout cela et bien d'autres questions ont fait de Locarno 2013 une édition particulièrement passionnante d'un point de vue professionnel.

Ce dimanche pourtant, je lève ma réserve pour un cinéaste, Yves Yersin, ainsi que pour Carlo Chatrian, mon estimé homologue.

Peu de médias en parlent parce qu'ils ont écrit leurs bilans à partir du palmarès publié l'après-midi, mais quelques-uns ont eu la curiosité de regarder la cérémonie de clôture en ligne (car elle n'est malheureusement diffusée en direct sur aucune chaîne nationale, ce qui est tout de même dommage considérant qu'il s'agit du plus important rendez-vous cinématographique de Suisse, mais bon).

Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé, mais j'ai une pensée pour eux ces deux passionnés.

Une pensée pour Yves Yersin qui a mis plusieurs décennies à revenir après Les Petites Fugues et qui doit, en ce moment, souffrir d'une nouvelle malédiction. Cet artiste si fragile s'en est expliqué au bout de 37 minutes de cérémonie de clôture, devant 6000 spectateurs de la Piazza Grande: selon lui, le Festival del Film l'aurait appelé samedi à 8 heures du matin, pour l'enjoindre à revenir au Tessin car il allait remporter un Léopard d'argent avec son très beau documentaire Tableau noir. Sauf qu'en chemin, un second téléphone de Locarno lui aurait précisé que, en fait, il ne remporterait qu'une mention...

Une pensée aussi pour Carlo Chatrian, car, quoi qu'il soit vraiment arrivé et qui justifie ou non la violence de la réaction d'Yves Yersin sur la Piazza Grande, un festival n'est jamais une machine de précision. Il demande une concentration intense, une autorité passionnée de chaque seconde. Sans quoi l'incident peut survenir à la dernière minute. Et l'un de nos rôles, dans la mesure de l'admissible bien sûr, est de cacher notre désarroi pour donner raison aux artistes.

J'ai déjà avalé pas mal de couleuvres en deux ans de FIFF, alors je compatis et retiens, comme tous mes collègues j'imagine, la leçon.

C'est toute la difficulté de Locarno et du professionnalisme qu'il nécessite: plus grand que les autres, il doit prendre davantage de risques mais aussi bien davantage de mesures préventives.


< Retour au sommaire du blog "#mFILM"




Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs