Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Hodler Forever

Mis en ligne le 07.06.2013 à 11:09
Ferdinand Hodler, Montanalandschaft mit Becs de Bosson und Vallon de Réchy, 1915 Huile sur toile, 66 x 80 cm,  vendu CHF 8.005.000 (est. CHF 3.800.000-4.500.000)

Ferdinand Hodler, Montanalandschaft mit Becs de Bosson und Vallon de Réchy, 1915 Huile sur toile, 66 x 80 cm, vendu CHF 8.005.000 (est. CHF 3.800.000-4.500.000)

Marc Michel-Amadry

"On devrait accrocher Hodler avec Cézanne". Cette affirmation de Philippe Dagen, critique d'art au journal Le Monde, n'a jamais semblé aussi pertinente. Ferdinand Hodler est d'une certaine façon notre Cézanne national tant ses paysages sont éternels et infiniment prenant par leurs couleurs et leurs compositions. La vente aux enchères le mardi 4 juin à Zurich du "Paysage de Montana avec Becs de Bosson et Vallon de Réchy", pour un montant de 8 millions de francs suisses, atteste d'ailleurs de l'incroyable résilience de la quote de l'artiste suisse. Il faut dire que l'oeuvre était de la première qualité.

Réalisée en 1915 alors que le peintre séjourne dans la station thermale de Montana où son fils Hector suit un traitement, elle est l'incarnation de ce que Hodler a toujours recherché dans son travail: "Atteindre une essence harmonieuse dans mes compositions. Ainsi je me base sur les exemples harmonieux de la nature" (F. H.). Avec Hodler, la nature est sublimée. Ses oeuvres nous projettent dans une nouvelle relation spatiale où la lumière, les reflets, les couleurs, les profondeurs, les vibrations, voire l'air nous transportent à l'infini avec ce sentiment spontané de bien-être. Il n'y a pas de doute, Ferdinand Hodler est bien le plus grand peintre de paysages suisses depuis le début du XXème siècle.

La comparaison avec Cézanne est également significative si l'on considère attentivement à quel point le succès du peintre suisse a dépassé dès les premières heures nos frontières. Paul Klee d'ailleurs se réjouissait dès ses premières expositions d'être associé à Hodler afin d'attirer l'attention internationale sur son travail. Son impact sur l'oeuvre des artistes du vingtième siècle a été indéniable. Aujourd'hui, Hodler est connu de tous les grands collectionneurs internationaux et d'un très large public. Les récentes expositions qui lui ont été dédiées à la Neue Galerie de New York en 2012, mais aussi celles de Paris, Hambourg et Tokyo, sans oublier la sublime rétrospective à la Fondation Beyeler qui s'est terminée le 26 mai dernier, sont une preuve de l'incroyable modernité de l'artiste dans le monde. Un peu comme un certain Alberto Giacometti.


< Retour au sommaire du blog "Marché de l'art"




trouwjurken Terrific, si vous aimez nos produits
http://www.jurknl.com
07.05.2015 - 08:48
Mathis7 de Philippe Dagen je conseille d'ailleurs "le silence des peintres" qui est un angle original d'approche de la guerre et des peintres sur cette période.
Steph de cartes de voeux
11.03.2016 - 21:22

Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs