Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous vous informons que le dernier numéro de L'Hebdo paraîtra exceptionnellement le vendredi 3 février 2017.

En vous remerciant de votre compréhension.

Texte plus petit Texte plus grand Imprimer cette page

Taxer les flux ou les stocks?

Mis en ligne le 15.06.2015 à 07:00

Sergio Rossi

La théorie économique dominante, d’inspiration néoclassique, confond les flux et les stocks, étant donné qu’elle considère comme un flux des grandeurs qui, en fait, sont des stocks, et vice-versa.

Cela est grave car une théorie qui repose sur des concepts erronés ne peut pas donner lieu à des politiques économiques appropriées afin de résoudre des problèmes de la réalité contemporaine.

Toutefois, il y a des erreurs encore plus graves, à l’instar de la Banque nationale suisse (BNS), qui a imposé une taxe sur les stocks de francs suisses (sous la forme des dépôts que les banques ont auprès d’elle), au lieu de taxer les flux de francs suisses sur le marché des devises.

En clair, le taux d’intérêt négatif que la BNS prélève sur une partie non négligeable des dépôts des banques auprès de l’autorité monétaire est un mauvais instrument pour enrayer la surévaluation du franc suisse. Il frappe, indirectement, l’ensemble des déposants en Suisse (y compris, notamment, les caisses de pension) dont la très grande majorité n’est aucunement à l’origine de la dite surévaluation mais en subit souvent les conséquences négatives.

Une bien meilleure mesure pour réduire la force du franc suisse serait celle d’annoncer – et ensuite d’introduire rapidement – une taxe sur les achats de francs suisses dépassant un certain seuil, qui frapperait en particulier les transactions à haute fréquence sur le marché financier. Cela aurait le double mérite de faire déprécier les taux de change du franc suisse et d’apporter des recettes fiscales à la Confédération qui pourraient alors être (en partie) redistribuées aux petites et moyennes entreprises qui, en Suisse, souffrent vraiment (et malgré leurs efforts) de la force du franc.


< Retour au sommaire du blog "Les non-dits de l'économie"




Ajouter un commentaire

Pour commenter les articles de L'Hebdo et des blogs, vous devez être connecté. Créez un compte ou identifiez-vous.
L'Hebdo

Cette semaine
dans l'hebdo

ePAPER


Idées & débats

Réactions



Projecteurs

Le Forum des 100



Les rendez-vous du Forum



Nos Hors-séries

Voyages


Prix des lecteurs